Histoire - Matisco, agglomération gallo-romaine

Les chronique de Matisco

MATISCO Agglomération gallo-romaine

Documents historiques et données archéologiques

 

Mâcon, une ville gallo-romaine, Que disent les documents historiques ?

 

00_mat__peuttinger.jpg

Extrait de la table de Peutinger

La table de Peutinger n’est pas à proprement parler une carte. Ce document recopié au Moyen-âge est en fait un itinéraire datable du IIIe siècle ou IVe siècle. Il permet aux voyageurs de connaître les distances qui séparent les villes et, ainsi, de préparer son périple. Le nom des villes est suivi d’un chiffre qui indique une distance en lieue antique. Mâcon figure sous le nom de Matiscone. On identifie au nord Ternucio (Tournus) et Cabilione (Chalon-sur-Saône). Au sud, on peut situer Ludnam (Saint-Georges-de-Renens) et Lugduno caput galli (Lyon capitale des Gaules). Il manque une étape entre Lyon et Mâcon, il s’agit de l’agglomération d’Asia paulini (Anse) qui figure en revanche sur un autre itinéraire fameux, l’itinérairentonin.

Que dit l'archéologie ?

Les découvertes archéologiques n’ont pas permis de dresser un plan de la ville antique de Matisco. Cependant, nous pouvons en esquisser l’organisation. Un axe routier principal, appelé voie d’Agrippa arrivait de Lyon et remontait vers la Germanie et l’océan. Des voies secondaires se dirigeaient vers l’ouest et l’est. Au sud et au sud-ouest, s’étendait la nécropole.

00_mat_antique.jpg

 

Au sud et sud-ouest s'étendait la nécropole. Aux Ier et IIe siècles ap. J.-C., l'incin"ration est la pratique funéraire la plus usitée.

 

00_mat_cor.jpg

Fouilles de la rue des Cordiers, urne funéraire en céramique

 

Au nord se trouvaient les quartiers d’habitation avec sans doute de nombreux artisans. À proximité du plateau de la Baille, étaient probablement érigés des monuments publics et des temples.

00_mat_arcus.jpg

Un bloc gravé qui figure au musée des ursulines présente l’inscription CAE […] / ARCVS CVM […]. Il est l’indice indiscutable de l’existence d’un arc (arcvs) honorifique édifié en l’honneur d’un empereur (cae[sar]). L'arc fut érigé probablement par un personnage fortuné qui offrit à ces concitoyens un arc avec (cum) d'autres productions artistiques ou artistiques. ce bloc est un exemple de l'évergétisme.

 

Les chantiers de fouilles permettent de dresser, découverte après découverte, d'esquisser l'image de la ville antique. Ainsi en 1994 / 1995, les recherches menées à l'emplacement du parking Rambuteau ont montré qu'aux Ier et IIe siècles ap. J.-C. ce secteur était occupé par des carrières d'extraction de terre pour la construction des maison de la ville. Ces carrières servirent ensuite de cimetière pour les chevaux de la ville.

00_mat_ramb.jpg

Parking Rambuteau 1994,

fouille dune fosse contenant des restes de chevaux

 

En 2005, une fouille d’archéologie préventive menée rue Tilladet a permis de découvrir les restes d’une domus (demeure résidentielle urbaine).

00_mat_till.jpg

 

La fouille de la cave de cette domus a permis de recueillir une grande quantité de fragments d"enduits peints. Une étude attentive de ces fragments a permis de reconstituerle décor d'une des pièces de la maison.

 

00_mat_till_corne.jpg

Elément de décor peint

 

00_mat_restitutiondessinB.jpg

Restitution du décor peint

 

Nous avons ainsi les pièces d'un puzzle avec l'image d'une ville avec ses maisons, ses rues, ses commerces, ses monuments et ses habitants qui prend forme.

 

Bibliographie

Barthèlemy 1999 : BARTHELEMY (D.). -Mâcon antique, les données de l'archéologie,  Annales de l'Académie de Mâcon, quatrième série, tome 11, 1999, pp. 217-234.

 

 

Barthèlemy, Lepetz 1999 : BARTHELEMY (D.), LEPETZ (S.). -  Le site du parking Rambuteau à Mâcon, Saône-et-Loire, Bulletin de l’Institut de Recherche du Val de Saône Mâconnais, 1999, N°4, pp. 101-120.

Barthèlemy 2007 : BARTHELEMY (D.). – Des Gaulois aux Gallo-romains, catilos / catilus, Fouilles d’archéologie préventive, catalogue d’exposition, Mâcon, 2007, 29 p.

Barthèlemy 2007 : BARTHELEMY (D.). - Fouilles de la Maison médicale du Clos de la Moussière, cours Moreau à Mâcon, 1991, in Baratte F. dir, Béal J.C. dir., Joly M. dir., Autour du trésor de Mâcon, luxe et quotidien en Gaule romaine, actes du colloque de janvier 2005, Institut de Recherches du Val de Saône Mâconnais, Mâcon, 2007, 246 p.

 

 

 


Date de création : 19/02/2014 @ 17:10
Dernière modification : 19/02/2014 @ 17:10
Catégorie : Histoire
Page lue 1280 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Calendrier

Jeudi 14 Déc. 2017

Agenda pour les 200 prochains jours


Aucun évènement

Archives

Webmaster - Infos

Haut