2012 - 2012/09/01 - Passé et informatique

lejsl.png

Le passé de la ville mieux connu grâce à l’informatique

le 01/09/2012 à 05:00 par MARC BONNETAIN (CLP)

Une partie des auditeurs. Au premier plan, Marie-Pierre Goujon et Medhi Peyressatre  M. B. (CLP)

Une partie des auditeurs. Au premier plan, Marie-Pierre Goujon et Medhi Peyressatre  M. B. (CLP)

Grâce à l’informatique, on peut traquer notre passé en fusionnant des plans distants de 250 ans.

L’exposition Paysages en mouvement se poursuit au musée des Ursulines jusqu’au 28 octobre et, mercredi après-midi, avait lieu une conférence de Daniel Barthélemy, président du Groupement archéologique du Mâconnais. Avec l’aide de Marie-Pierre Goujon et Medhi Peyressatre, qui travaille sur le système d’information géographique, il a parlé de la carte ancienne au regard des nouvelles technologies de la cartographie informatique.

Le temps superposé


Le plan de Dubois daté de 1754 et issu d’un cadastre a servi de base au travail. Les spécialistes l’ont calé en XY sur un fond de plan actuel et on a pu établir des comparaisons montrant l’évolution de la ville au fil des siècles. Grâce au logiciel utilisé on peut faire apparaître des couches de renseignements différents en affichant tel ou tel calque. Ainsi, sur le plan de Dubois on peut insérer la voie de chemin de fer, les rues, les rivières, les différentes occupations des parcelles et donner leur surface en indiquant par exemple qu’au XVIII e siècle 26 % du territoire communal était en vigne.

En deux siècles et demi, la topographie n’a pas trop changé et Daniel Barthelemy s’est lancé, grâce à cette superposition, dans la traque d’éléments disparus. Jusqu’où allait la nécropole des Cordiers ? Peut-on retrouver, en se basant aussi sur les textes d’historiens et sur la toponymie, les traces de Saint-Pierre hors les murs, Saint-Etienne hors les murs ou Saint-Martin des Vignes ?

On a vu que les techniques modernes permettent d’apporter des éléments mais il n’y a pas eu de miracle, le mystère de ces trois couvents hors des remparts reste encore épais. Le travail va cependant se poursuivre et il devrait permettre d’avancer dans la connaissance du passé mâconnais.



Date de création : 28/01/2013 @ 09:46
Dernière modification : 30/01/2013 @ 09:19
Catégorie : 2012
Page lue 378 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Calendrier

Jeudi 14 Déc. 2017

Agenda pour les 200 prochains jours


Aucun évènement

Archives

Webmaster - Infos

Haut