2011 - 2011/04/29 - Sarcophages

lejsl.png

Sarcophages mérovingiens ?

le 29/04/2011 à 05:00

Le premier sarcophage découvert est visible ici à la base de notre cliché, dans le prolongement du tuyau PVC au cours des travaux d’assainissement rue Gambetta. Photo L. B.

Le premier sarcophage découvert est visible ici à la base de notre cliché, dans le prolongement du tuyau PVC au cours des travaux d’assainissement rue Gambetta. Photo L. B.

 

 

C’est une découverte importante qui a été faite jeudi rue Gambetta à Mâcon. Plusieurs sarcophages qui pourraient dater de l’époque mérovingienne ont été mis au jour fortuitement à l’occasion de travaux. Le Groupement d’archéologie du Mâconnais suit attentivement les opérations en liaison avec la Direction régionale de l’action culturelle (Drac).

« C’est dans la matinée que le pelleteur a fait cette découverte. Il creusait et a soudainement senti un bloc très dur. Il a demandé à son collègue de regarder et très vite, ils se sont aperçus qu’il s’agissait d’un sarcophage », explique Alain Labrousse, interrogé sur place.

En excavant, il a même ôté le dessus, la dalle de pierre. Les employés de la Socafl ont ainsi aperçu le squelette qui était posé à l’intérieur.

Les archéologues sur les lieux

Sitôt cette découverte faite, les services de la Ville ont informé le service archéologique et c’est Daniel Barthélémy, président du Groupement archéologique du Mâconnais et collaborateur de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques) qui s’est rendu sur place jeudi après-midi. « J’ai alerté la Drac mais nous avons tout d’abord effectué des constatations et des prises de cotes, a expliqué le spécialiste. C’est une découverte vraiment fortuite et on a de la chance que la Ville de Mâcon nous ait prévenus. Souvent aujourd’hui, certains préfèrent ne rien dire pour ne pas empêcher la poursuite des travaux. Mais là, nous avons un accord de la Ville et de l’entreprise. Chaque sarcophage qui sera découvert sera relevé délicatement et nous pourrons les étudier ensuite ».

Espace de la nécropole de Mâcon

Selon Daniel Barthélémy, il s’agit de sarcophages qui seraient plutôt de l’époque mérovingienne. « D’après ce que l’on sait, nous sommes ici dans l’espace de la nécropole de Mâcon qui a fonctionné de la fin du I er siècle avant JC jusque fin V e, début VI e siècle après JC. Elle s’étendait de la zone actuelle de la rue Charles-Rolland à la rue des Cordiers. De forme trapézoïdale, ces sarcophages sont plutôt de l’époque mérovingienne donc. Nous aurons peut-être des indices d’un édifice religieux car les premiers textes anciens font état d’une église au sud de la ville. Ce sont sans doute des sépultures chrétiennes car on constate que le défunt regarde vers Jérusalem ». L’expert devra également rédiger un rapport aux services de l’État.

En attendant, il apparaît évident que cette découverte est très intéressante pour les archéologues qui estiment également que la couleur très blanche de la pierre utilisée proviendrait vraisemblablement des carrières de la Lie à Verzé, un calcaire très spécifique et facilement reconnaissable. Très utilisé d’ailleurs à l’époque pour les sarcophages
.

 


Date de création : 29/01/2013 @ 12:23
Dernière modification : 29/01/2013 @ 12:24
Catégorie : 2011
Page lue 361 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Recherche



Calendrier

Jeudi 14 Déc. 2017

Agenda pour les 200 prochains jours


Aucun évènement

Archives

Webmaster - Infos

Haut